emploi = ressourc, LE COMPTEC’est un support d’enregistrement du fluxA  chaque flux, correspond à :Un point de départ :  la ressourceUn point d’arrivée : l’emploiUne valeur ou intensité du fluxUne date et un libellé Les ressources sont présentées dans la colonne droite appelée CREDITLes emplois , par contre , sont sur la colonne gauche appelée DEBIT. Ces derniers traduisent l’activité de l’entreprise sur un exercice donné.dans le T.C.R on retrouve 2 types de comptes :?Les comptes de produits?Les comptes de charge, Dispositions fiscales Codes des impôtsCodes des impôts              Etlois de finance. 00. endstream endobj startxref L’INVENTAIRE DES CHARGES ET DES PRODUITS DE L’EXERCICEIl y lieu de faire supporter à chaqueexercice les charges qui le concernent et lui affecter les produits qui le concernent. Le résultat d’exploitation s’exprime par la différence entre charges et les produits d’exploitation.? %%EOF Des consolidations ( fusions ), LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALEParticularités de la comptabilité générale :? Ils établissent un rapport écrit sur la situation de la Société et l’activité de celle-ci pendant l’exercice écoulé.• Article 813 du code de commerceSeront punis d’une amende de 20 000 à 200 000 DA  le Président, les Administrateurs ou les Directeurs Généraux d’une Société par actions :1. qui n’auront pas établi, chaque exercice, le compte d’exploitation générale, le compte de résultat, l’inventaire, le bilan et un rapport écrit sur la situation de la Société et l’activité de celle-ci pendant l’exercice écoulé.2. BASES DE COMPTABILITÉ. 2 types de flux :• Flux physiques portant sur des biens ou prestations.• Flux financiers ou monétaires (virements).La traduction des flux en comptabilité : la partie double. Les impacts sur les comptabilités nationales Les comptes vont se déconnecter de la fiscalité pour s’orienter vers l’information financière En France le CNC a institué des groupes de travail :PME et IAS : évaluer l’opportunité d’étendre aux PME les référentiels IASIAS Droit : Création en cours IAS et fiscalité : analyser les impacts fiscaux de l’application des normes IAS dans les comptes individuels, Fixe les objectifs à atteindre par les états financiers et donne une liste des principes comptables Comment on évalue les actifs et passifs et informations données pour expliquer les comptes Normes IAS/IFRS  comportent Décrivent les modalités trois volets d’applicationForment un guide professionnel Nombre = 43 Dont 35 en vigueur ( 8 abrogées ), Etats financiers ? Frais de gestion.? Après lecture de son rapport, le CA ou le directoire présente à l’assemblée le tableau des comptes de résultats et de synthèse et le bilan. Permettre la gestion    Le service comptable est informé par la communication de pièces justificatives, ENREGISTREMENT DES OPERATIONSLes PJ garantissent :• La qualité de l’information comptable • La régularité et la sincérité des informations     A chaque enregistrement comptable doit correspondre une pièces justificative.Caractéristique de la PJ:• Unicité : fait comptable = une seule pièce (original)• Conformité : à la réglementation et aux procédures • Authenticité : permet de vérifier la matérialité du fait comptable, QUALITÈ DE L’INFORMATION COMPTABLEREGULARITÈConforme à la réglementationSINCERITE          Tenue de bonne foiIMAGE FIDELE                  True and fair view, Travail comptableLe travail du comptable consiste :? Toutefois, des dérogations pourront être accordées aux entreprises par le Ministre des Finances, après avis du Conseil Supérieur de la comptabilité. ttACTIFPASSIFnImmobilisationsCapitaux propresissaissancroitéEmpruntsilitécroidStocksuibeliqDettes fournisseurs’exigrédcréancesrédegegDDettes d’exploitationD, PASSIFACTIFRESSOURCEEMPLOISSDROITSOBLIGATIONSACTIFINVESTISSEMEN FONDS CAPITAUX FIXEPERMANANTSTPROPRESDETTES LTSTOCKSCAPITAUX ETRANGERSACTIFPASSIF CIRCULANTCREANCESDETTES CTCIRCULANTFR = CAPITAUX PERMANANTS –ACTIF FIXEBFR = ACTIF CIRCULANT (HORS TRESORERIE) – PASSIF CIRCULANT TRESORERIE = FR - BFR. Investissement– Immobilisations incorporelles et corporelles– Immobilisations financières– Immobilisations produites– Immobilisations corporelles décomposables2. Bilan ( Balance sheet )? Comptabilité générale? Article 676 Du code de commerce     Cette ordonnance n’est susceptible d’aucune voie de recours. h�bbd``b��$� ��@�] Cours détaillés avec des exercices corrigés de comptabilité générale à télécharger gratuitement pour débutant. Les provisions3.2.4. La valeur ajoutée s’exprime par la différence entre la production de biens et services et les consommations utilisées pour mettre en œuvre cette production.? �4�G���&�k� t�}��w�F��P���n�����P抑.���H����NMRDL�@�A��%�%�dlM���� John TSHITE 2018 - 2019 . Amortissements.? C’est le principe de la séparation des exercices.L’inventaire permet le passage en revue des comptes de charges et produits afin de procéder aux régularisations éventuelles. La normalisation comptableLes normes internationales, LA COMPTABILITÉLa comptabilité est une technique de l’enregistrement des opérations passées par l’entreprise :? -    Un référentiel national est limité   -   Il convient de raisonner à une        échelle mondiale, Sources jurisprudentielles et doctrinales en AlgérieConseil National De la Comptabilité Rôle consultatif :(CNC) Avis et recommandations, Sources jurisprudentielles et doctrinalesOrdre National des Experts Comptables  Recommandations Commissaires aux Comptes et Comptables sur les agréés  diligences normales, Commission d’Organisation Contrôler l’information Et dedes porteurs de valeurs mobilières et  surveillance du public Opérations de Bourse (COSOB), Organismes internationauxInternational Allemagne, Australie, Accounting Canada, Etats-Unis, Standards France, Japon Committee (IASC)Royaume Uni, Mexique (1973) et Pays BasRôle : élaborer et publier dans l’intérêt du public des normes comptables internationales à respecter dans la présentation des comptes annuels, Commission des Directives :Communautés harmonisation Européennes  des documents ( CCE )financiers tirés de la comptabilité 4ème directive :- structure et contenu des comptes annuels   et du rapport de gestion- mode d’évaluation et la publicité de ces documents7ème directive : élaboration des comptes de Groupe, Recommandation système Commission des de normes pour : sociétés transnationales  - La comptabilité( de l’ONU ) - Les rapports des sociétés   transnationales, Rapport des sociétés transnationalesRapport Renseignements financiers générauxEtats financiers :   - Bilan et Compte de pertes et profits    - Etat de la provenance      et de  l’utilisation des fondsPublicité des méthodes comptablesRenseignements sur les membres du groupe et des sociétés associées, Société européennes cotées en bourse (environ 7000) comptes consolidés à publier, à partir de Europel’exercice 2005, (juin 2002)conformément aux normes IAS (devenues IFRS à compter du 01/01/2005)IFRS = International Financial Reporting Standard. Ètat de variation des capitaux propres     ( changes in equity statement )? (art.718 du CdC, Les fonctions de l’amortissement• fonction comptable :– corriger l’évaluation des éléments d’actifs et respecter les principes de sincérité des comptes et d’image fidèle• fonction économique :– répartir le coût d’un investissement sur les différents exercices qui correspondent à la période d’utilisation de l’immobilisation • fonction financière :– dégager les ressources nécessaires au renouvellement de l’immobilisation par l’enregistrement d’une charge non décaissée (pas de mouvement de trésorerie) qui conduit à une rétention de bénéfices, L’amortissement• La durée d’utilisation d’une immobilisation doit tenir compte  de :– l’usure physique– l’obsolescence technique– la protection juridique• Montant amortissable : – Valeur brute (entrée) – valeur résiduelle– Valeur résiduelle : P de cession – coûts de sortie• Amortissement : fraction annuelle du montant amortissable imputée à la valeur brute• Valeur nette comptable (valeur au bilan) : – Valeur d’entrée – amortissements cumulés - dépréciation, Éléments non amortissables• Immobilisations incorporelles – Droit au bail– Fonds commercial– Marques • Immobilisations corporelles  – Terrains• Immobilisations financières, TAUX D’AMORTISSEMENT GENERALEMENT ADMIS DONNES A TITRE INDICATIF PAR L’ADMINISTRATION FISCALENature d’investissements Taux%• Bâtiments commerciaux2 à 5• Bâtiments industriels 5• Matériel 10 à 15• Outillage  10 à 20• Automobile matériel roulant20 à 25• Mobilier10• Matériel de bureau 10 à 20• Agencements et installations 5 à 10, LINEAIREMême taux sur toute la période calculé sur la valeur d’acquisition « Prorata temporis » DEGRESSIFMode Taux appliqué sur la valeur d’amortissement après amortissement  ( valeur résiduelle )PROGRESSIFTaux progressif sur la période, Politique  d’amortissementMODE LINÈAIREA1A2MODE DÈGRESSIFA3A4A5A1A2A3MODE PROGRESSIFA4A5, AMORTISSEMENT MODE LINEAIRE Amortissement taux 10 % matériel de production acheté 250 000,00 DA le 1 avril 2005Calcul amortissement 2005                    250 000,00 x 10 x 9          ---------------------------------------= 18 750,00 DA                           100 x 12Calcul amortissement exercice suivant :250 000,00 x 10 % = 25 000,00 DA, MODALITES D’APPLICATION DU MODE DEGRESSIF1 Appliquer les coefficients suivants au mode linéaire1,5 durée normale d’utilisation =                    4 ans2,0 durée normale d’utilisation =                    5 ou 6 ans2,5 durée normale d’utilisation = supérieure à 6 ans2 appliquer le taux obtenu à la valeur résiduelle Pas de « prorata temporis », Exemple :Matériel de production acquis en juin 2000 pour un prix de 100 000,00 da Durée d’utilisation    = 5 ansTaux linéaire 100/5  = 20 %Taux dégressif 20% x 2 = 40%TABLEAU D’AMORTISSEMENT Année Amortissement Valeur résiduelle A1100 000,00 x 40% =  40 000,00 100 000,00 – 40 000,00= 60 000,00A260 000,00 x 40 % =  24 000,00 60 000,00 - 24 000,00 = 36 000,00A336 000,00 x 40 % =  14 400,00 36 000,00 – 14 400,00 = 21 600,00A421 600,00 x 40 % =    8 640,00 21 600,00 -  8 640,00 = 12 Pour éviter que A5 soit supérieur à  9A 640,00Il A e5st   a   d    m  i s     d’��  a   p    pl   i q  u =er   1d 2e  0s  0a 0n ,0n 0uités égales à 21 600,00 : 2 = 10 800,00 Total                 = 100 000,00, MODALITES D’APPLICATION DU MODE PROGRESSIF Principe : base amortissable            x   rang de l’année                                                     -----------------------                                                       n (n+ 1) / 2( n=nombre d’années ), Exemple :Investissement acquis pour 600 000,00 DANombre d’années d’utilisation = 10 ans Base amortissable    = 600 000,00 daAnnuité d’amortissement = rang de l’année                                       -----------------------                                          10 (  10+1 ) / 2  = 55                                          Tableau d’amortissementAnnée Base Taux Dotation annuelleamortissable 1600 000,001/5510 909,092600 000,002/5521 818,183600 000,003/5532 727,274600 000,004/5543 636,365600 000,005/5554 545,456600 000,006/5565 454,547600 000,007/5576 363,638600 000,008/5587 272,729600 000,009/5598 181,8110600 000,0010/55109 090,95TOTAL600 000,00, Ecriture comptable----------------------------------    ----------------------------------      682 Dotation aux amortissements             294xx Amortissement matériel …………---------------------------------     -----------------------------------, Les moins values sur les DOTATIONSautres éléments d’actif et les AUXpertes et charges probables PROVISIONSdoivent faire l’objet faire l’objet de provisions( art.718 du CdC ), DéfinitionConstatation comptable d’un amoindrissement de la valeur d’un élément d’actifConditions de fond - Dépréciation certaine quant à sa nature ( nettement précisé ) Provisions  - Elément d’actif déprécié individualisé ( baisse non définitive et non irréversible) Aspect légal ( Code de commerce)- Les provisions doivent être constatées même en l’absence de bénéfice, Perte de valeur :- Des matières premières et   fournitures (détérioration   obsolescence, etc ) - Des produits finis - Prix de revient > au prix de Provision ventepour dépréciation des stocksEcriture comptable :----------------        ------------------699 Dotations Exceptionnelles        393x Provisions pour dépréciation des stocks----------------        -------------------, Créances clients - Insolvabilité - LitigeEcriture comptable :----------------------        ------------------------699 Dotations Exceptionnelles Provisions        4947 Provisions,  dépréciation des créancesdépréciatio----------------------        -------------------------n des Créances autrescréances - éléments d’actif- Titres ( valeurs mobilières )Ecriture comptable :  ---------------------        ------------------------699 Dotations Exceptionnelles        4942 Provisions,  dépréciation des titres  ---------------------        ------------------------, Provisions  pour pertes et chargesDestinées à faire face à des charges qui étant donné leur nature et leur importance ne sauraient être supportées par le seul exercice au cours duquel elles seront engagéesEcriture comptable :--------------------------     -----------------------------685 Dotations aux provisions (exploitation)       195 charges à répartir sur plusieurs exercices --------------------------     ----------------------------- 699 Dotations Exceptionnelles (hors exploitation)        190 provisions pour pertes probable--------------------------      ----------------------------. Financement– L’emprunt– La subvention d’investissement– Le crédit-bail, Définitions (les nouvelles normes)• Investissement : – acquérir ou fabriquer des immobilisations • Immobilisations : – élément détenu ou contrôlé – Élément identifiable et valorisable– Valeur économique positive : éléments générant des ressources futures (flux nets de trésorerie), Immobilisations (les nouvelles normes) • Immos incorporelles – Frais d’établissement– frais de R§D – brevets – marques – logiciels– fonds commercial • Immos corporelles– Terrain – Constructions – Installations techniques, matériel et outillage• Immos financières– Titres de participation, créances rattachées – Titres immobilisés  : droit de propriété , droit de créance , activité de portefeuille – Prêts – Dépôts et cautionnement versés, Immobilisations incorporelles et corporelles (les nouvelles normes)• Valeur d’entrée dans le patrimoine :    coût d’acquisition HT = prix d’achat HT (net financier) + frais liés à l’acquisition• Frais liés à l’acquisition : – Frais juridiques et fiscaux– Frais d’installation– Droits de douane, Immobilisation corporelle décomposable (les nouvelles normes)• Immobilisations décomposables : – Composants à durée d’utilisation différente– Composants procurant des avantages économiques à un rythme différent• Valeur d’entrée dans le patrimoine :  – Ventilation en sous-compte– Coût d’entrée non modifié, mais le renouvellement d’un composant à un coût différent modifie la valeur, Financement (les nouvelles normes)• Financement des investissements : – Délai de paiement fournisseur– Capitaux propres (apports initiaux ou hausse)– Emprunts bancaires ou obligataires (dettes financières)– Crédit-bail : location avec option d’achat, Emprunt bancaire (les nouvelles normes)• Frais accessoires (frais d’émission) :– Soit en charges– Soit incorporés au coût d’acquisition• Distinguer : – Réalisation de l’emprunt (comptabilisation initiale)– Remboursement de l’emprunt (annuité = amortissements + intérêts)– Les intérêts portent sur le capital restant dû, Les subventions d’investissement (les nouvelles normes)• Définition : – Aide financière de l’état pour financer des activités de LT ou acquérir des immos• Virement au résultat :– SI = produit exceptionnel réparti sur plusieurs exercices– Virement au résultat par fractions correspondant aux amortissements de l’immo acquise, Crédit-bail (les nouvelles normes) • Principe du CB : – L’utilisateur choisit un bien auprès d’un fournisseur– La société de CB achète le bien au fournisseur d’immos– La société de CB loue le bien à l’utilisateur– L’utilisateur peut acquérir le bien en fin de contrat : c’est la levée de l’option d’achat, Crédit-bail (les nouvelles normes)• Distinguer : – La redevance (charge de loyer)– L’option d’achat (entrée dans le patrimoine, donc inscription du bien à l’actif)• Montant de la redevance : +Amortissement du bien+Rémunération de la sté de CB+Prime de risque, LES STOCKS FONT PARTIE DE L’ACTIF CIRCULANT ET REPRESENTE DES BIENS D’EXPLOITATION                                     30 Marchandises                                      31 Matières et fournitures                                      33 Produits semi-ouvrésStocks                           34 Travaux en cours                                       35 Produits finis                                      36 Déchets et rebuts, Les stocks et productions(classe 3)• Ensemble des biens ou des services qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise pour être :–  vendus en l’état ou au terme d’un processus de production à venir ou en cours–  consommés au premier usage•  Stocks d’appros et de marchandises–  MP –  Autres appros –  Stocks de marchandises •  Production en-cours–  En-cours de production de biens –  En-cours de production de services –  Stocks de produits finis, L’inventaire intermittent• Inventaire permanent non pratiqué :– Difficile de déterminer un coût d’entrée en stock• Inventaire intermittent :– On assimile les achats à des charges et les ventes à des produits– Mise en sommeil des comptes de stock– Inventaire physique en fin d’exercice, L’inventaire intermittent• Le stock final au dernier jour de l’exercice N devient le stock initial au premier jour de l’exercice N+1• A l’inventaire, il convient :– d’annuler les stocks initiaux – de créer les stocks finals– d’intégrer au compte de résultat les variations de stocks (prise en compte de la consommation des biens achetés et de la production des biens fabriqués), Valorisation des stocks• Stock final = quantités recensées x coût unitaire– coût d’achat (biens achetés) – coût de production (produits finis, en-cours) • Méthodes d’évaluation du coût :– CUMP : (valeur du stock initial + valeur des achats) / (quantité du stock initial + quantité achetée)– FIFO : premier entré, premier sorti, Variation des stocks et compte de résultat• Variation des stocks de marchandises et de matières– Marchandises consommées = stock initial + achats de marchandises – stock final– Marchandises consommées = achats de marchandises + variation de stock (initial – final)• Variation des stocks de produits– Production effective = stock final + production vendue – stock initial– Production effective = production vendue + variation de stock (final – initial), Trois comptes spécifiques aux stocks      38 Achats       Compte de transit            37 stocks à l’extérieur             Produits acquis se trouvant à l’extérieur de l’entreprise utilisé            en fin d’exercice uniquement                  39 Provisions pour dépréciation                  Diminution de la valeur des stocks Les stocks de marchandises matières et fournitures sont comptabilisés à leur coût d’achat (prix d’achat + frais d’approche)Les stocks de production sont comptabilisés à leur coût de revientLes sorties de stocks pour la revente ou la consommation se font au coût unitaire moyen pondéré, Les factures avec réductions• Réductions à caractère commercial :– rabais, remise, ristourne– Accordées pour des raisons commerciales• Réduction à caractère financier :– escompte de règlement– Accordée en fonction du mode et de la date de règlement, Les réductions• Rabais : réduction ponctuelle accordée pour dédommagement (défaut, retard de livraison)• Remise : réduction habituelle liée aux quantités achetées• Ristourne : réduction faite sur l’ensemble des opérations faites avec un client (prime de fidélité)• Escompte de règlement : réduction accordée au client qui paie avant l’échéance normale, Calcul des réductionsLes réductions se calculent en cascade :Prix brut- Réductions commerciales= Net commercial- Escompte de règlement= PHT (Net financier)+ TVA= PTTC (Net à payer), Enregistrement comptable– Les RC n’apparaissent jamais en comptabilité :• seul le net commercial est enregistré– La RF est toujours enregistrée en comptabilité :• c’est une charge financière pour le vendeur • c’est un produit financier pour l’acheteur (déduit du coût du stock en fin d’exercice)– PTTC = net commercial – escompte + TVA?

Demande De Réorientation Campus France, Plan D'étude D'une Fonction Pdf, Le Karma N'oublie Personne, Bracelet Perle Blanche Femme, Code Pulse Nike, Minerve Cou Chauffante, Jabra Elite 75t Sport,